HISTOIRE COURTE:

tres rare carte postale document Yves Pajean
c ‘était autrefois (document Yves Pajean)

Origines :

fin 12eme siècle appartient à la famille Guy des Allues, et surtout de dimensions beaucoup plus modeste .Prévisualiser les modifications
début 15 eme siècle: vendu à la famille de Lescheraine lignée de magistrats
le marquis de Lescheraine fait de cette grande maison sans ostentation son lieu de résidence
Fin 18ème : le descendant de Lescheraine ( Pierre) installe matériel et forges pour fabriquer outillage destiné au activités agricoles.

ancien moulin

L’ancien moulin du chateau , sur la propriété, en bordure de torrent ,a perdu ses mécaniques et ra grande roue témoigne toujours du passé manufacturier

lavoir et chapelle

le bâtiment en limite de propriété , composé de l’ancienne chapelle du chateau partie de droite ( vestiges de vitraux) , et de l’extension ayant abrité le lavoir (partie de gauche)

1862: Edith de Chambost hérite du Chateau des Allues à la faveur d’un tirage au sort de la succession de Lescheraine.
Le Chateau sera vendu plus tard à la famille Audibert propriétaire de l’usine de tissage.
La famille de Certeau a acquis plus tard le domaine, qui le revendra en 2004.

Depuis nous avons rénové entièrement et redonné vie cette ancienne bâtisse pour la transformer en lieu de vie pour nos hôtes de passage.

Le bâtiment au demeurant austère, sans artifice est remarquable par sa toiture majestueuse de hauteur supérieure à celle du corps de bâtiment.
Une charpente de chêne imposante assure la stabilité de cette toiture à 2 pans avec croupes et coyaux, les fermes de charpente sont remarquables par leur double entrait

la charpente du Chateau des Allues
une cathédrale de bois remarquable

Une toiture réalisée par de vrais compagnons , qui a la particularité de ne reposer que sur les murs extérieurs : chaque ferme ( structure porteuse triangulée en bois) ne repose que sur deux appuis, c est un modèle d’ouvrage de charpente traditionnelle, certainement 18 eme .
Les travail des compagnons n’aura pas été simple : le bâtiment n’est pas vraiment rectangulaire, et donc certains pans de toiture sont gauches….

Une partie du bâti est construite sur une cave voutée enterrée , le reste certainement sur terre plain.

Techniquement c’est la partie nord ouest, construite sur la cave qui est la plus ancienne. Des corbeaux en pierre de taille encore existants témoignent du passé défensif de la batisse.

corbeaux
les corbeaux de la tour ouest on dû supporter une flèche à pavillon carré

meurtrieres
Vestiges de meurtrières dans la tour ouest rappellent la vocation défensive du bâtiment initial